Assises ANC septembre 2017 : résultats de l’étude du suivi in situ des installations !

Assises ANC Limoges – plénière 13 septembre 2017

Très attendue, l’étude sur le suivi in situ des installations ANC a été dévoilée le 13 septembre 2017 lors de la séance plénière d’ouverture des 14ème assises nationales de l’ANC.

Coordonnée par l’institut de recherche public IRSTEA, cette étude scientifique inédite sur le suivi in situ a été réalisée de 2011 à 2016 sur le territoire national pour disposer évaluer les performances de traitement des dispositifs ANC soumis à agrément.

Près de 250 installations ont été suivies, en conditions réelles de fonctionnement chez les particuliers, totalisant plus de 75 000 données. Deux volets ont été évalués : la qualité des eaux usées traitées avant rejet, et la fréquence des opérations d’entretien « curatif ».

Les résultats sont édifiants : les mieux classés sont trois dispositifs de la famille cultures fixées sur support fin, à savoir, le filtre à sable traditionnel de la filière « sable », le dispositif étudié de la filière « végétaux », et l’un des deux dispositifs étudiés de la filière « copeaux de coco ». Le plus mauvais classement revient à la famille « microstations à cultures libres ».

Cette étude devrait aider l’usager à choisir son installation.

Téléchargez la plaquette IRSTEA grand public

Consulter l’ensemble des documents de l’étude IRSTEA

Les commentaires sont fermés.